dieyn-et-lili_ak_turbanista_blog_1000

Le phénomène Turbanista by Aïssata Kamara

Les fashionistas seront certainement de notre avis, il est impossible de passer à côté du phénomène du Turban. Le port du foulard est hyper tendance. Ce qui nous plaît, nous dans cette tendance c’est qu’elle est internationale et multi-culturelle. Européennes, asiatiques, africaines on voit sur la toile, sur les réseaux sociaux et dans les magazines de mode de jolies photos de femmes portant de magnifiques foulards toujours très colorés et impeccablement noués.

Nous avons été séduit pas un blog qui met en valeur le turban sous toutes ses formes, TURBANISTA. Les photos publiées sur ce blog sont superbes, elles mettent en scène des couples, des mamans et des enfants portant des turbans. Il existe également un compte Instagram et une page Facebook dédiée. On a voulu en savoir plus sur TURBANISTA et sur sa fondatrice: Aïssata Kamara  qui a une mission claire : ” to make every day a turban day”. Entretien avec cette missionnaire de talent. La naissance du projet, ses magnifiques photos, sa communauté, Aïssata nous dit tout.

Dieyn et lili (DL): Comment est né le projet Turbanista ?
Aïssata Kamara (AK): Turbanista est une passion d’enfant, ma mère qui aime beaucoup la couture a partagé très jeune cette passion avec moi. La première fois qu’elle m’a noué un turban sur la tête j’avais 8 ans et je me suis senti belle, majestueuse telle une reine. Plus tard au collège j’étais la fille au turban, je ne quittais plus mon foulard. Des année plus tard après le lancement de mon blog Timodelle en 2009, j’ai lancé turbanista.com en 2011 pour partager ma passion. La communauté s’est très vite agrandie et j’ai lancé les ateliers et ma marque fin 2014.

DL: Est-ce que vous travaillez seule ?

AK: Oui

DL: Il y a un véritable engouement pour les turbans, Comment expliquez-vous ce phénomène ?

AK: Comme beaucoup de phénomène mode, les magazines, fashionistas ont refais naitre la tendance. Quand j’ai lancé le blog en 2011 les premiers fans étaient américains ou brésiliens, les français avaient beaucoup de mal avec le turban qui pour eux est un accessoire afro. Avec le temps j’ai reçu de nombreuses demandes, questions de magazines, marques, passionnés pour en savoir plus sur le turbans, pour les initier à l’art de l’attaché de foulard. Aujourd’hui il est de nouveau partout, dans les vitrines des magasins, dans les pages mode des magazines, un peu moins dans la rue (en France en tout cas) et beaucoup tente de se lancer dans ce “business” en voyant l’engouement. Comme toute tendance elle va disparaitre et seuls les vrais Turbanistas continueront à porter cet accessoires qui a une forte symbolique selon le pays d’où l’on vient.

DL: Votre blog et votre présence sur les réseaux sociaux dépend de la participation de votre communauté, comment l’activez-vous ? Est-ce qu’il vous arrive d’aller à la rencontre de votre communauté ?

AK: J’ai en quelques années réuni une communauté cosmopolite autour de ma passion, de nombreux passionnés, des néophytes, des curieux, l’essentiel reste ce petit bout de tissu qui rassure, embellit et réuni. Je vais en effet à la rencontre de ma communauté via mes “Turbanista Party” évènements pendant lesquels j’anime des ateliers, je fais des conférences et partage ma passion .

DL: La particularité de Turbanista ce sont ces magnifiques photos, combien en recevez-vous par jour et comment se fait la sélection avant publication ?

AK: J’en reçois tellement, près d’une trentaine par jour, dur de tout gérer et de tout partager. Je ne partage pas les photos au hasard, sur Turbanista tout comme sur Timodelle et tout mes réseaux, chaque partage a un sens, il est accompagné d’un texte, il a un sens, un lien avec mon humeur du jour, ce que je ressens, ce que j’ai envie de partager avec le coeur (je le précise). Il y a beaucoup d’humain, de spiritualité, ce n’est pas qu’une photo, ce partage doit toucher, motiver, rassurer, consoler…

DL: Est-ce que vous avez des activités annexes ?

AK: Oui je suis Consultante en communication et j’entreprends dans d’autres domaines mais rien à voir avec le monde de la mode et des réseaux sociaux.

DL: D’autres projets liés à Turbanista ? une actualité ?

AK: Je travaille actuellement sur le lancement de l’eshop.

Merci à Aïssata qui a pris le temps de nous répondre et de partager un peu plus avec nous sa passion. On lui souhaite plein de succès dans ses projets et on continuera de suivre l’actualité de Turbanista.  On termine, comme très souvent avec une petite galerie photos (sélection Instagram depuis le compte Turbanista)
dieyn-et-lili_turbanista_blog_8-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_7-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_3-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_2-jpg
dieyn-et-lili_turbanista_blog_4-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_6-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_5-jpg  dieyn-et-lili_turbanista_blog_1
 Crédits: noelleysworld | dashiki & turbanista| khalimacintyre|blanchefleur |coolkid |livinglifekelley| turbanistaparis | legaciclothing

Partagez !

Comments (1)

Répondre à John Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code